Visite de Yann Wherling

Visite de Yann Wherling secrétaire général du MODEM

Jeudi 1er mars 2018, Yann Wehrling, secrétaire général du Mouvement Démocrate, était en déplacement en Limousin pour rencontrer les trois fédérations de la Haute-Vienne de la Creuse et de la Corrèze.

Accueilli dès sa descente du train par une délégation d’adhérents et d’élus locaux, il a donné une conférence de presse au café de la Gare.
De nombreux sujets majeurs, nationaux comme locaux, ont été abordés et surtout celui primordial de l’aménagement du territoire. Nous avons parlé du travail de nos députés, de nos relations avec la République En Marche, des réformes en cours, formation, chômage, de la réforme constitutionnelle, des flux migratoires, des problèmes environnementaux et du développement de notre agriculture.
Et puis aussi du désenclavement de notre Région, routier bien sûr, avec les deux dossiers chauds que sont la RN147 et la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse), mais aussi numérique (les débats actuel sur la Cour d’Appel de Limoges témoignent de l’urgence de ces questions).

Yann a également abordé un sujet de première importance: le projet de réforme de l’Europe, qui reste à construire. Gardien des valeurs du Mouvement Démocrate, Yann a introduit ces questions centrales pour l’avenir du pays dans un esprit d’ouverture, en n’excluant aucune option. Ainsi, les nécessaires réformes de l’Europe, figée dans sa structure depuis bien trop longtemps, et qui peu à peu perd la confiance des peuples, et la sortie du Royaume-Uni imposent une réflexion sur le sens à donner à l’Union.

Ces deux heures d’entretien, riches et denses, ont donc passé bien vite et si de nombreuses questions ont été posées, il faudra maintenant y apporter des réponses.
En particulier, l’avenir de l’Europe de demain qui sera dans les prochains mois
le fil conducteur des apéros démocrates qui se tiennent chaque lundi à 19:00
au 13 Avenue Georges et Valentin Lemoine, à Limoges.
Adhérent(e), sympathisant(e), vous êtes les (la) bienvenus(es) !

https://www.lepopulaire.fr/limoges/politique/2018/03/02/lancien-secretaire-national-des-verts-aujourdhui-secretaire-general-du-modem-en-tournee_12757505.html

On en a parlé au MoDem Haute-Vienne

C’était un petit comité d’irréductibles qui se réunissait malgré le froid, le 26 comme à son habitude. En effet, plusieurs de nos élus manquaient à l’appel, retenus par leurs obligations au service de nos concitoyens. Cela n’a pas empêché pourtant les échanges de s’engager au sujet de l’actualité. Il faut dire que le statut des cheminots, et plus généralement l’avenir de la SNCF occupent grandement les esprits ces jours-ci.
Très rapidement a émergé la question centrale de l’avenir et de la place du Service Public d’aujourd’hui et de demain. L’énergie, la santé, l’éducation, ou encore le transport sont autant de secteurs où cette question se pose, parfois de façon cruciale. Le sujet, bien vaste, n’a été qu’effleuré bien sûr, et il faudra d’autres échanges pour voir émerger une position de consensus.
Adhérent(e), sympatisant(e), vous êtes le (la) bienvenu(e) parmi nous pour prendre votre place dans le débat public, chaque lundi à 19:00 au 13 Avenue Georges et Valentin Lemoine, à Limoges.

On en a parlé au MoDem Haute-Vienne

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a2/France_road_sign_A1c.svg/250px-France_road_sign_A1c.svg.png

Les échanges étaient riches lundi 29 janvier au MoDem 87 ! Il faut dire que le sujet était brûlant, puisqu’il concernait l’avenir de la RN 147. Serpent de mer depuis des décennies, le chantier de la sécurisation de cette route si dangereuse est enfin en passe de démarrer. Après tant d’études coûteuses, sans une seule goutte de goudron posée, on apprécie à sa juste valeur le travail des élus sur ce dossier, et l’effort de l’Etat, qui vient d’allouer 80 millions d’euros au projet (au lieu des 30 prévus initialement) !

Dans le même temps une proposition de création d’autoroute concédée a vu le jour, dont la faisabilité et la rentabilité sont actuellement toujours à l’étude.

Pour le MoDem, la conclusion des débats est simple et emporte l’unanimité : quelle que soit la solution retenue, la priorité absolue reste de sécuriser cet axe ; et bien entendu, de désenclaver le territoire au plus tôt !